Foresterie durable

Voyez comment l’industrie canadienne des produits forestiers est un chef de file mondial des pratiques forestières écologiques et durables

Gestion forestière durable et soutien au rétablissement du caribou

En adhérant à des normes environnementales rigoureuses et en aidant à bâtir une économie verte, le Canada est connu de par le monde comme étant une source digne de confiance de produits forestiers légaux et durables.

Notre secteur est fier des avantages positifs pour l’environnement que nous réalisons au quotidien. En effet, les plans détaillés de gestion des forêts que nos entreprises conçoivent et mettent en place au niveau provincial visent à soutenir la biodiversité, et nos pratiques de récolte sont définies de sorte à répondre aux réalités uniques de chacune des aires forestières.

Une gestion active des forêts soutient la biodiversité

Le caribou est une espèce essentielle pour la biodiversité et les Canadiens veulent être certains que les mesures appropriées sont prises pour contribuer au rétablissement de l’espèce. Pour y parvenir, il est primordial que le gouvernement fonde ses décisions  sur la meilleure information régionale disponible qui prend en considération tous les facteurs ayant des répercussions sur les populations de caribous (c.-à-d. les perturbations naturelles et humaines, les impacts des changements climatiques sur les conditions alimentaires, les relations prédateur/proie, les pathogènes et les maladies).

Le secteur forestier joue un rôle clé dans le soutien aux initiatives visant le rétablissement du caribou. En élaborant nos plans de gestion des forêts en conformité avec les lois provinciales, nous tenons compte de la dynamique complexe des écosystèmes locaux et nous régénérons toutes les zones récoltées en fonction de l’habitat faunique. Au-delà du souci de renouveler l’habitat et les ressources forestières pour les générations futures, le secteur participe à la réhabilitation des terrains touchés par les perturbations linéaires (p. ex., reboisement de profils sismiques) et soutient la régénération de sites rendus improductifs par les perturbations naturelles répétées comme les incendies et les infestations par des insectes.

En résumé, le secteur forestier a recours à une série de pratiques novatrices pour soutenir le rétablissement des populations de caribous (p. ex. la mise hors service de chemins, l’agglomération des perturbations, les reports de récoltes prévues et les récoltes d’hiver) avec des objectifs à long terme portant sur de vastes écosystèmes abritant plusieurs espèces.

Des partenariats pour soutenir les populations de caribous

Avant même que le caribou ait été déclaré espèce menacée, notre industrie a massivement investi dans des programmes à l’échelle du pays pour nous aider à mieux comprendre pourquoi certains troupeaux déclinent. Étant convaincus que les solutions doivent être basées sur des données scientifiques, nous avons appuyé directement un ensemble d’initiatives en partenariat avec des chercheurs de pointe, des groupes de défense environnementale, des gouvernements et des partenaires des collectivités pendant de nombreuses années. Le partenariat de nos membres avec l’important programme sur le caribou de fRI Research aide l’industrie à travailler avec le gouvernement afin de gérer plus efficacement les terres se trouvant dans les aires de répartition des caribous.

Voici quelques exemples de nos activités de recherche collaborative visant la conservation et la gestion des populations de caribous :

  • Essais portant sur le lichen et la pose de colliers : Il y a 20 ans, West Fraser (alors Weldwood) et Weyerhaeuser ont établi des placettes-échantillons permanentes pour étudier le lichen et ont entrepris diverses techniques d’éclaircie forestière pour favoriser sa croissance dans l’habitat du caribou. Les entreprises ont aussi acheté des colliers à GPS pour certains troupeaux de caribous dans le cadre d’un vaste programme de recherches afin d’évaluer les techniques de planification de la préservation des caribous à long terme. 
  • Recenser les habitats très fréquentés et les modèles de déplacement des troupeaux : Canfor, West Fraser et Weyerhaeuser appuient un projet qui a pour objectif de recenser les parcelles d’habitat de haute qualité et les chemins de déplacement fonctionnel afin de délimiter en priorité les aires à restaurer.
  • Analyse et amélioration des caractéristiques linéaires pour accroître l’habitat fonctionnel des caribous : La Sustainable Forestry Initiative (SFI), les sociétés Daishowa-Marubeni International (DMI) Ltd., Millar Western, Tolko, West Fraser et Weyerhaeuser appuient des recherches sur l’utilisation de méthodes directes et indirectes pour déterminer comment les caribous réagissent aux caractéristiques linéaires à différentes étapes de la remise en végétation.

Évaluation de la valeur nutritionnelle des habitats d’été des populations de caribous : Les membres de l’APFC participent également de près au projet de recherche sur la nutrition des caribous du National Council for Air and Stream Improvement (NCASI), collaborant en parallèle avec d’autres organismes, instituts universitaires et paliers de gouvernement. Sous la direction de John Cook et de Rachel Cook, ce projet analyse l’écologie nutritionnelle des caribous, étudiant les méthodes de récolte forestière afin d’aider à générer des communautés végétales qui amélioreront la valeur nutritionnelle de l’environnement pour les caribous.

Le projet sur les changements climatiques et la conservation du caribou du Saskatchewan Research Council (SRC) : Le SRC a entrepris une analyse des répercussions des changements climatiques sur la planification de la conservation des caribous à l’échelle régionale.

Parmi d’autres initiatives de recherche et efforts collaboratifs, il faut mentionner :

Planification de l’habitat dynamique du caribou : Dès 1996, Produits forestiers Résolu et d’autres compagnies exerçant leurs activités dans le nord-ouest de l’Ontario ont mis en application le Dynamic Caribou Habitat Schedule (DCHS) (planification de l’habitat dynamique du caribou) du ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) dans le cadre des plans de durabilité des forêts (plans de gestion des forêts approuvés par l’Ontario). Un DCHS permet de concentrer les zones de récolte, de réduire la densité routière, de mettre en place des stratégies de mise hors fonction de chemins et d’élaborer des prescriptions sylvicoles afin de favoriser les peuplements forestiers dominés par les conifères (l’habitat préféré du caribou). Cette stratégie est conforme au Plan de conservation des caribous créé par le gouvernement de l’Ontario et les données récentes laissent supposer que la diminution des aires de répartition des caribous dans le nord-ouest de l’Ontario a cessé au cours des dernières décennies et que les caribous retournent aux zones antérieurement récoltées. 

Utilisation de l’espace et dynamique des populations dans les paysages gérés : Depuis 1998, les compagnies ayant précédé Produits forestiers Résolu participaient aux projets de pose de colliers sur les caribous en collaboration avec le gouvernement du Québec et l’Association des manufacturiers de bois de sciage du Québec. L’objectif consistait à analyser comment les configurations de paysages gérées de manière différente se répercuteraient sur le comportement des caribous et la dynamique des populations dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La compagnie Résolu comptait également parmi les premières compagnies québécoises à mettre en place de manière volontaire un plan global de gestion de l’habitat des populations de caribous en 2009 dans cette région.

Maintien des femelles gestantes en enclos  : Le projet de maintien des femelles en enclos Klinse-Za est une initiative des Premières nations West Moberly et Saulteau en partenariat avec l’expertise technique de Wildlife Infometrics Inc. et de West Fraser, afin d’aider le troupeau Klinse-Za à se rétablir en protégeant les femelles gestantes et les faons dans des enclos temporaires contre une prédation excessive pendant la saison de mise à bas.

Restauration des caractéristiques linéaires : TransCanada Pipelines Ltd, Alberta-Pacific Forest Industries Inc. (Al-Pac), et le ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta  restaurent des profils sismiques historiques dans l’habitat des caribous dans le parc Wildlands de la rivière Dillon, nouvellement formé dans le nord-est de l’Alberta.  

Groupe régional de collaboration de l’industrie pour les caribous (RICC) : Al-Pac est membre du RICC, un groupe de compagnies énergétiques et forestières albertaines qui collaborent sur les questions de conservation des caribous dans les limites des tenures et baux d’exploitation minière. Les membres du RICC ont collectivement réhabilité plus de 1000 km de profils sismiques depuis 2013. 

Planification d’une zone tampon variable pour les caribous : En collaboration avec des groupes de protection environnementale, un plan d’habitat pour les caribous a été mis au point pour les activités d’exploitation de la société Weyerhaeuser dans l’aire de gestion forestière de Pasquia Porcupine (PP FMA), qui comprend des recommandations relatives à une nouvelle zone protégée située dans la forêt boréale adjacente.

Initiative fondée sur des scénarios dans l’aire transfrontalière de Chinchaga : Daishowa-Marubeni International (DMI) Ltd. mène une initiative visant à développer un outil de modélisation complet fondé sur des scénarios, qui servira à tester des solutions à l’échelle des aires de répartition.

Des partenariats comme ceux qui existent entre les membres de l’APFC, les organismes de recherche, les communautés autochtones et d’autres partenaires mentionnés ci-dessus sont la meilleure manière de progresser – en se guidant sur des données scientifiques et des connaissances approfondies. Ce n’est que par de telles collaborations et des travaux de recherche fondés scientifiquement que nous pouvons soutenir activement les populations de caribous et les collectivités forestières.

Joignez-vous à des milliers de
Canadiens et dites à votre député local que nous avons besoin d’un plan de conservation des caribous qui s’appuie sur des données scientifiques éprouvées.

Il y a beaucoup trop en jeu pour les populations de caribous, les écosystèmes forestiers et les emplois au Canada pour se trouver face à un plan qui ne fonctionne pas. Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer immédiatement une lettre à vos élus locaux, leur expliquant que vous apportez votre appui à un plan de conservation adéquat des populations de caribous et qui garantit également que notre secteur forestier reste des plus solides.